La cramaillotte…ou miel de pissenlit

cueillette de pissenlit

Il est enfin arrivé le printemps, avec ses belles couleurs jaunes, pour nous apporter un peu de soleil🌞
Le pissenlit est à l’honneur : comme je t’en avais parlé à propos de la détox printanière, c’est notre foie et notre vésicule biliaire qui doivent être nettoyés, et la couleur symbolique de cette dernière est le JAUNE ! Donc, saches que la Nature ne fait rien au hasard, et c’est en ça que je trouve la Naturopathie fascinante.
Pour couronner tout ça, les pissenlits sont très actifs sur le drainage de ces 2 organes, ils sont aussi diurétiques, comme le disaient les anciens « tisane de pissenlit = pisse au lit ! »
En phytothérapie on ne peut que recommander de manger les jeunes pousses sauvages en salade, leur amertume est savoureuse !
Donc, tu peux te courber le dos et cueillir gaiement ces belles sauvages !
Mais ma recette du jour est plus gourmande :

Je te présente la “cramaillotte “ ou miel de pissenlit, et là il s’agit de cueillir les fleurs !

L’aventure commence par une promenade dans un joli coin, loin des cultures et des routes 🌈. Il te faudra cueillir 365 fleurs de pissenlit bien ouvertes, au zénith. Une fleur pour chaque jour de l’année et garder en toi ce soleil. Pourquoi au zénith ? Car c’est là que l’énergie de la fleur est à son maximum.
A ton retour, faire sécher 1 petite heure tes fleurs pour enlever l’excédent d’humidité. Moi, mon homme m’a fabriqué un super séchoir tout simple : cadre en bois et moustiquaire, mais tu peux aussi placer tes fleurs sur du journal, comme le faisait mon arrière-grand-mère Jeanne.

effeuillage sur tamis

Maintenant il est temps de prendre ton mal en patience😬 car il va falloir enlever toutes les parties vertes des fleurs (pédoncule et sépales), car sinon, ta préparation serait trop amère.
Donc c’est parti pour une bonne heure d’effeuillage de pissenlit à la main ! Doigts noirs assurés, et une bonne émission radio en écoute est conseillée.
Voilà c’est fait : 🏆 félicitations ! Maintenant on passe à la recette.
1/ Faire infuser tous les pétales dans 1.5 L d’eau douce, avec 1 orange et 1 citron bio découpés en rondelles. Feu doux pendant 45 minutes. Puis laisser cette préparation tranquille toute la nuit.
2/ Lendemain matin : Filtrer l’infusion, avec un tamis ou un linge fin, ou bien presser à la main. La couleur jaune est sublime !

infusion pissenlits-agrumes

3/ C’est le moment de sortir la belle bassine en cuivre de mamie, MON moment préféré. L’impression de faire revivre les après-midis joyeux ou ma mère et mon arrière-grand-mère papotaient pendant que la maison embaumait les odeurs de fruits cuits sucrés, et bien sûr, le droit de tremper son doigt dedans pour goûter 😋
Cuisson confiture : tout le jus + environ 800g de sucre + une gousse de vanille + 4g d’Agar-Agar. Tranquillou pendant 1h, tu remues, tu surveilles avec une cuillère en bois, tu goûtes, bien sûr !!

la bassine en cuivre de grand-mère !

4/ Voilà, tu peux mettre en pots. Je te conseille de faire des petits pots car c’est une gourmandise qui prend du temps à fabriquer, alors quand tu l’offriras, tu expliqueras à quel point c’est précieux 💖.

Voici donc le miel de pissenlit, ou cramaillotte. C’est doux et suave comme une gourmandise, c’est encore plus agréable de la savourer en songeant à la belle promenade ensoleillée, au printemps, et aux abeilles qu’on a peut-être dérangé cet après-midi-là !

miam !

2 thoughts on “La cramaillotte…ou miel de pissenlit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *